mercredi 23 novembre 2016

Manual Zarauza, pilote "russe"


 "Eterna gloria a los héroes caídos en la lucha por la libertad e independencia de nuestra patria. Aviador de la España Republicana"
c'est l'épitaphe qu'on trouve sur sa tombe à Bakou, en Azerbaïdjan, où il est inhumé, 
en tant que colonel de l'armée soviétique. 

L'histoire du pilote si petit qu'on croyait voir un avion fantôme, tellement peu il dépassait de son cockpit.
Et pourtant ce fut un des meilleurs pilotes espagnols du Polikárpov I-16, l'avion de guerre surnommé  "Mosca".



Fils de militaire, intéressé par la mécanique, on l'envoie à l'Escuela de Pilotos de Santiago de la Ribera (Murcia), où il devient sergent, pilotant les biplans I-15 'Chato' de l'Escuadrilla 'Lacalle'.
Puis on l'envoie à l'Escuela de Alta Velocidad de El Carmolí, où il se familiarise avec le fameux avion"Mosca".

Quand il réalise la chute prochaine du camp républicain espagnol, il s'envole avec son avion pour la France, où on l'interne au camp de réfugiés d'Argelès sur Mer, dans les Pyrénées Orientales. Il part pour l'Union Soviétique avec un groupe d'autres Espagnols, où il commence à travailler dans une usine. Mais la guerre se rapproche à nouveau et il s'enrôle côté Russe, où on lui confie la tâche du mûrissement au combat des jeunes pilotes soviétiques. On lui attribue une trentaine de victoires aériennes et la reconnaissance du pays pour son engagement. Il meurt dans un accident aérien en instruction,  au cours d'un simulacre de combat. 
Avec le temps, sa famille perd sa trace et c'est en 1985 que son nom apparait dans un documentaire de la RTVE - télévision espagnole. 
Il recevra un hommage à la fin du mois.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vos commentaires nous intéressent. Ils sont publiés, après un examen express par le comité de censure ;-)