vendredi 31 mai 2013

Donnez lui un nom - Boeing 777F Lufthansa Cargo

La compagnie Lufthansa Cargo reçoit en octobre prochain son premier Boeing B777 Freighter
Si vous voulez gagner un vol vers Francfort, accompagné de deux nuits d'hôtel pour 2 personnes, participez au concours pour attribuer un nom aux avions-cargos de cette compagnie.

and the winner is...
Good Day USA pour le D-ALFA
 
la flotte B777 Cargo

photo Frederik Martin 
MAJ (tardive) du 17/02/2016

Du fret aux passagers, l'avion se métamorphose.



20   h  15, aéroport de Brest-Bretagne. « Il y a un peu de vent, mais rien de bien méchant », analyse Jean-François Garmy, le commandant de bord, en consultant le bulletin météo. Ici, pas de passagers à transporter, mais des milliers de lettres rangées dans des conteneurs par le centre de tri postal de Brest.

20  h  30. Ce n'est pas un Latécoère, mais un pimpant Boeing jaune et bleu qui poursuit l'aventure légendaire de Mermoz et Saint-Exupéry... L'appareil, en configuration passager, a fait un aller-retour à Malaga dans la journée. Les vacanciers bronzés sont rentrés chez eux et l'équipe de l'aéroport a désormais vingt minutes pour débarquer les sièges du Boeing. Fixés sur une plaque métallique qui supporte douze sièges, ils seront amenés vers la porte cargo de 6 m de large avant d'être stockés dans un conteneur mobile qui restera à l'aéroport.
20  h  50. Les premiers conteneurs postaux arrivent au pied de l'appareil et sont pris en charge par les techniciens. Dans le cockpit, les pilotes commencent leurs procédures de sécurité les yeux rivés sur la montre.

21 h 20. Décollage à destination de Rennes. À peine le temps de monter et descendre que déjà la piste rennaise de Saint-Jacques se profile à l'horizon. Éclairée par les derniers rayons du soleil. Aadal Bouchefra, le « copi », se concentre sur ses commandes. Le vent balance l'avion trop peu chargé. « Chaque atterrissage, est une victoire de l'homme sur la machine ! », plaisante Jeff, qui a passé seize ans aux commandes d'un Mirage F1, dans l'Armée de l'air.
23 h 05. Révision du chargement de l'avion à Rennes. Le vol accuse 14 minutes de retard au décollage, et plus que 4, à l'aéroport de Paris-Roissy. L'avion fonce dans la nuit pour rejoindre sa zone de stationnement. « Ici, il n'y a pas de passagers. Chaque minute compte. Alors on roule à la limite de la vitesse autorisée... »
Minuit, zone postale de Roissy. Sur les cinq hectares éclairés comme un stade de foot, il y a des avions dans tous les sens. « Une configuration en étoile, précise Jean-François Dominiak, directeur général d'Europe Airpost. Ils doivent tous pouvoir partir en une heure, sans se gêner... » À 1 h 20, la zone sera vide. Les quatorze appareils et leurs 282 tonnes de fret auront à nouveau décollé pour rejoindre leurs villes de stationnement, en province.
3 h 25. L'avion s'immobilise sur l'aéroport de Brest-Bretagne après une escale éclair à Rennes. Il faut vite décharger le courrier et replacer les sièges. Dans deux heures, les premiers passagers pour Ajaccio monteront dans l'appareil.

Vivre à Roissy Charles de Gaulle.....

« Au départ , c’était difficile, je me faufile entre les jambes de passagers pour assurer ma survie alimentaire . Par la suite , je mange grâce à une association juive , très active , se trouvant dans les parages. Tout ce que je collecte des passagers me sert à acheter du tabac » 



Ali Yassine c’ est comme ça qu’il prétend s’ appeler . Vrai ou faux, peu importe . Il dit qu’il est d’ origine somalienne mais il s’exprime très bien en français , ce qui donnerait l’ impression qu’il est djiboutien ! 
A l’aéroport Roissy CD de Paris, il vit en faisant la manche autour des passagers pour survivre , dit-il. A la question de savoir depuis quand il se trouve dans cette situation ? 

Yassine explique son sort en des termes aussi évasifs : « je suis somalien et je suis arrivé à l’aéroport depuis avril 2012 et c’est là où je domicilie. En France , je suis arrivé grâce à un visa délivré par l’ ambassade de France à Djibouti, mais arrivé à l’aéroport, je suis abandonné à mon propre sort. » 

Comment faites vous pour manger ? « Au départ, c’était difficile, je me faufile entre les jambes de passagers pour assurer ma survie alimentaire. Par la suite, je mange grâce à une association juive, très active, se trouvant dans les parages. Tout ce que je collecte des passagers me sert à acheter du tabac »
Pourquoi êtes vous arrivé en France ? Yassine explique avec force que son père a combattu pour la France et qu’il trouve normal d’être récompensé au moins pour un séjour en France . Il croit à tort ou à raison qu’on doit le prendre en charge , en gratitude au rôle combatif joué, pour la France, par son père. « Je dois repartir chez moi », conclut Yassine l’exposé de sa situation. 


Dusty - Planes


Chaque jour, alors qu’il pulvérise des traitements agricoles sur les récoltes, Dusty se prend à rêver qu’il pourrait voler en compétition, au milieu des avions les plus rapides au monde.
 Seulement voilà, Dusty n’a pas vraiment le gabarit d’un champion, et en plus, il est sujet au vertige ! 
Comme il n’est pas du genre à renoncer, il fait appel à Skipper, un as de l’aéronavale, pour l’aider à se qualifier lors des éliminatoires du Grand Rallye du Tour du Ciel et ainsi défier sur son terrain Ripslinger, le redoutable tenant du titre. 
 Et c’est au-dessus du monde de "cars", avec l’aide d’une hilarante flottille de casse-cou volants venus des quatre coins de la planète, que Dusty va déployer ses ailes pour relever, sous les yeux des spectateurs du monde entier, le plus grand défi de sa vie… 
 sortie en France le 9 octobre 2013 
http://pixar.wikia.com/Planes 

Air Tractor AT-301
"Dusty"sera présent au meeting aérien  Oshkosh Air Venture 2013.

Le Kalmar et le Globemaster de la RAAF



Globemaster's 54,000kg delivery
A Royal Australian Air Force C-17A Globemaster aircraft delivers a Kalmar container carrier to the multinational base at Tarin Kot, on 5 May 2013. Vision: RAAF. un Kalmar dans un Globemaster

Kalmar RT240 : avec ses 54 tonnes il peut déplacer des containers allant jusqu'à 24 tonnes



jeudi 30 mai 2013

vol en A 400M : les veinards du jour

Craig Hoyle, journaliste pour Flightglobal, a eu la chance d'embarquer comme passager à bord d'un des exemplaires de l'Airbus A400M, pour un vol de 40 minutes au départ de Séville, Espagne.


son confrère du Mamouth a pu en profiter aussi : quelques images de ce vol



un Raymond Loewy à 37 000€ : Air Force Two

une oeuvre volante de Raymond Loewy mise à prix à 37 000€, c'est une affaire, non?

Il s'agit du McDonnell Douglas DC-9-32 immatriculé N681A, utilisé entre 1975 y 2005 comme moyen de transport pour les vice-présidents et peut-être les présidents des USA
Le schéma de couleurs blanc/bleu/argent a été créé par le graphiste en 1962, avec l'accord de John F. Kennedy et les lettres United States of America reprennent le graphisme qui figure sur la déclaration d'Indépendance de 1776.
L'avion a un aménagement spécial avec une cabine avant prévue pour 10 personnes et une cabine arrière pour 30 passagers.
Les  vice-presidents Mondale, Bush père, Quayle, Gore et Cheney en ont été les principaux utilisateurs. Dans le cas de l'utilisation par les épouses des présidents, l'avion portait alors l'indicatif Executive One Foxtrot.
source en espagnol et en anglais >>> images 
gsaauctions.gov/
son frère jumeau 73-1682 se trouve au Air Mobility Command Museum 

mise à jour le 23 juin :  report de la vente
GSA area property officer Randy Patterson says the auction began last week but then was canceled by the State Department so it could sell a collection of spare parts separately.
Patterson says an auction of the plane will be scheduled to begin in several weeks >>>http://www.eastvalleytribune.com

 
 Raymond Loewy : L'une de ses premières réalisations, à quinze ans, est un modèle d'avion jouet, dont l'hélice est mue par un élastique, qui gagne la Coupe aéronautique Gordon Bennett, section modélisme, en 1908
Toujours dans l'aéronautique, l'aménagement intérieur du Concorde et de ses plateaux-repas lui est confié, en 1976, par Air France. La même année, il réalise le design de l'intérieur de la station spatiale Skylab pour la NASA.

un bel échantillon des travaux de Raymond Loewy


l'A380 de Montardon


Insolite : il construit un Airbus A380 dans son garage à Montardon !
Envergure: 6,70 mètres. Longueur: 6,04 m. Poids estimé: Près de 100 kg. Signe particulier: c’est l’un des avions radiocommandés les plus grands du monde!
L’Airbus A380 à l’échelle 1/12e que fabriquent René Grocaut et son épouse Dominique dans leur garage de Montardon a des mensurations hors du commun. « Oui, c’est un truc de fada! », s’amuse René Grocaut. « On a commencé il y a huit ans et il reste encore pas mal de travail… Si tout se passe bien, la maquette sera terminée à la fin de l’année 2013 et on fera les vols d’essai en 2014 ».
Comme pour l’original, il faudra deux pilotes pour faire voler cette maquette unique en son genre. L’engin sera propulsé par quatre réacteurs fonctionnant au kérosène d’environ 14kg de poussée chacun. « Je pense qu’on pourra voler environ 15minutes avec 20 litres de kérosène, à une vitesse comprise entre 200 et 250km/h », précise René Grocaut.
Avant de décoller, l’Airbus made in Béarn devra obligatoirement se plier à une procédure de certification de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC)...
la suite de l'article >>> http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/04/22/insolite-il-construit-un-airbus-a380-dans-son-garage-a-montardon,1128025.php

mercredi 29 mai 2013

Good vibrations

 
euh, ...si vous devez prendre l'avion bientôt, ne regardez pas cette vidéo!
 bon, on vous aura prévenu...
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Flutter

Emirates Team New Zealand

Catamaran sur hydrofoils de 72 pieds à l'entraînement pour l'America Cup,
 en baie de San Francisco, USA
“Sports sponsorships help us to promote the airline and the 78 international destinations that we serve, and the America’s Cup regatta provides us with an ideal world platform to keep raising awareness of our brand.” Sheikh Ahmed bin Saeed Al-Maktoum, Chairman Emirates Group

éolienne Euros


 82 mètres et 32,5 tonnes pour cette pale d'éolienne de l'entreprise Euros

différentes tailles de pales

et pour se donner une idée de la difficulté du transport d'une pale d'éolienne
http://www.cuantarazon.com/visor/850691/aspa-de-molino

mardi 28 mai 2013

infos cargo : Air France et PAL

 Air France allège ses avions en changeant ses conteneurs 

Air France a allégé ses avions en les dotant de conteneurs à bagages de soute moins lourds. En avril 2013, la compagnie a achevé le renouvellement des 3 650 pièces de sa flotte long-courrier : Airbus A380, A340, A330, Boeing 777 et 747.

Ces nouveaux conteneurs plus légers réduisent le poids général de l’avion avant et pendant le vol. Constitués de panneaux de fibre composite et non plus d’aluminium, ils ne pèsent plus que 72 kilos contre 83 kilos auparavant. Cet allègement de l’appareil permet une réduction d’émissions de CO2 de 8 000 tonnes par an, correspondant à 2 500 tonnes de kérosène. Les nouveaux conteneurs également plus maniables facilitent aussi le travail des équipes en piste ce qui permet, selon Air France, de renforcer davantage la ponctualité des vols.
http://www.deplacementspros.com/Air-France-allege-ses-avions-en-changeant-ses-conteneurs_a21607.html



 La compagnie chilienne PAL Airlines lance le service PAL Cargo sur ses Boeing 737-300, avec le système de seat containers. Cela permet une optimisation dans l'utilisation des avions, pour des routes vers le Nord du Chili.
  Info ModoCharlie



révolution chez airliners.net?


Ce n'est qu'un Boeing B737, ce n'est qu'un avion de la compagnie Ryanair, 
et pourtant la photo de Patric Borg, sur Airliners.net, a été plébiscitée avec plus de 20 000 vues.

allez, Guillaume, ne sois pas jaloux...

Chicago Windy or Foggy ?

 La ville de Chicago porte le surnom de "Windy City",
mais sur ces images, c'est le brouillard venu du lac Michigan qui l'envahit.
Chicago, Lac Michigan USA

Sole Survivor : l'unique rescapé


un documentaire sur 4 personnes qui, individuellement, ont été les uniques rescapés,
d'accidents impliquant un avion commercial.
1987, Northwest Airlines flight 255, Detroit
1985 Galaxy Airlines flight 203, 1985
2006 Com Air flight 5191, Lexington
2009 Yemenia flight 626, Grande Comore
Une bénédiction et un fardeau : portraits

X-Wing Starfighter en LEGO


 The world's largest LEGO model has gone on display at Times Square in New York.
Made of 5,335,200 LEGO bricks and based on the X-wing starfighter that Luke Skywalker flies in the Star Wars movies, the model was transported to the United States from the LEGO Model Shop in Kladno, Czech Republic, where it was constructed by a team of 32 builders.
The 11-foot-tall (3.3m), 43-foot-long (13m), and 44-foot wingspan (13.4m) model will be on view in Times Square. source The Telegraph

Le plus grand LEGO du monde, basé sur le  X-wing Starfighter de la série Star Wars

lundi 27 mai 2013

North by Northwest : affiches de ciné minimalistes

   

The basic concept was to create a very modernist, minimalist poster series for movie enthusiasts.
The idea is based on a very simple grid: a circle and two diagonals inscribed in a square.
It surprised me how many posters I could create based on this very simple approach; the possibilities are theoretically unlimited. Michal Krasnopolski
pour les fans de cinéma, une affiche minimaliste : un cercle, deux diagonales, un carré

crédit image

Bahamas


Marine Falcon 50


La marine française va recevoir un nouveau Falcon 50

Le premier des quatre anciens Falcon 50 à usage gouvernemental transformés en avion de surveillance maritime vient de réaliser ses essais en vol et devrait être livré d’ici le début du mois de juin. Transformé par Dassault Aviation sur son site de Mérignac, l’appareil a reçu un radar de surveillance maritime, une boule électro-optique rétractable, ainsi qu’une console de traitement des informations. Deux hublots d’observation ont été  ajoutés et l’avion recevra un système de communication par satellite qui doit être intégré par la société Jet Aviation, en charge notamment de l’entretien des Falcon de la Marine nationale.

Deux autres ex-Falcon 50 de l’Escadron de Transport, d’Entrainement et de Calibration (ETEC) sont en cours de transformation chez Dassault, le premier devant à priori rejoindre l’aéronautique navale cette année. Le troisième, sera livré en 2015, tout comme le quatrième normalement.

La Marine nationale disposera alors de huit Falcon 50, les quatre anciens de l’ETEC s’ajoutant aux quatre appareils dont dispose déjà la flottille 24F, basée à Lann-Bihoué, près de Lorient. On notera que les Falcon 50 M, mis en service en 2000, disposent d’une trappe permettant de déployer une chaîne SAR (Search and Rescue)  pour les missions de sauvetage en mer. Cette capacité n’a pas été intégrée sur les anciens avions de l’ETEC. >>> Mer et Marine
Merci pour l'image, Karl 

mise à jour du 20 mai 2016

La Marine nationale réceptionne son dernier Falcon 50M
 Cet avion est le quatrième Falcon 50B à avoir été transformé par Dassault Aviation et Sabena Technics (également chargé du MCO) pour les besoins de la Marine nationale. Initialement mis en oeuvre par l'ETEC (Escadron de transport, d'entraînement et de calibration, devenu depuis ET 60), les triréacteurs ont progressivement été intégrés à la flotte de la 24F depuis février 2014, date de réception du premier appareil par le CEPA/10S (Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale). Les modifications comprennent notamment l'ajout d'un hublot pour la détection et le guet à vue, de systèmes optroniques infrarouge, d'une console opérateur, ainsi que l'installation du radar Ocean Master 100 de Thales en pointe avant. Un système de liaison satellitaire a également été intégré à l'avion.

dimanche 26 mai 2013

Kinshasa : un homme décapité par un avion à l’aéroport international de Ndjili.

Un homme a été décapité par un avion à l’aéroport international de Ndjili le 29 avril dernier, alors qu’il traversait la seule piste d’atterrissage. L’aéroport international a été fermé pendant deux heures à la suite de ce drame que la Régie des voies aériennes (RVA), responsable du site, aurait tenté de dissimuler, selon le député national Claudel-André Lubaya. Ce dernier a initié une question orale à l’Assemblée nationale contre le n°1 de la RVA pour faire toute la lumière sur cet accident.


Le député Claudel-André Lubaya exige que l’administrateur-délégué de la RVA explique le dysfonctionnement à la base de ce drame qu’il juge «inacceptable, inexcusable et intolérable».
«Qu’un fait de ce genre se produise sur un lieu censé être hyper-sécurisé, j’estime que c’est très, très grave. Il faut que le gouvernement réagisse, que l’Assemblée nationale et la justice prenne leurs responsabilités», a-t-il affirmé.
L élu de Kananga, pour qui le silence entretenu sur cette affaire trahit une «volonté manifeste de la RVA de cacher à l’opinion la gravité des faits», exige aussi que la victime soit clairement identifiée.
La confusion persiste toujours sur l’identité de l’homme qui serait un employé de l’aéroport, selon le député Lubaya, ou encore un militaire, selon d’autres sources.
Du côté de la RVA, on pense qu’il s’agissait d’un pêcheur du fait que l’infortuné tenait en main un sac en plastic contenant du poisson du fleuve tout proche.
La présence d’un pêcheur sur la piste de l’aéroport laisserait entier la question de la sécurité sur ce poste frontière international.

Les pires compagnies aériennes en classe Eco.

Un classement du Business Insider, se référant notamment aux données de Skytrax, a classé les 20 pires compagnies en classe Economique.

Voyager en avion est souvent une expérience positive inoubliable. Malheureusement, cela peut aussi devenir une expérience malheureuse à marquer d’une pierre noire dans votre mémoire, surtout en classe Economique quand les sièges sont trop étroits, sans place pour se détendre les jambes, quand les plateaux repas vous font perdre l’appétit ou que le service se fait à minima. Business Insider a établi un classement des vingt pires compagnies aériennes en classe Eco.


Pour réaliser cette liste, le site a pris en compte des « dizaines de compagnies aériennes internationales », compilant les notes de 1 à 5 de Skytrax sur le confort, le divertissement à bord, la propreté de la cabine, la qualité des repas ou l’efficacité du service. Le site a également pris en compte l’avis de passagers (noté sur 10) également sur SkyTrax, la note finale étant ramenée sur 100.
Parmi ces vingt compagnies, on retrouve beaucoup de compagnies d’Asie centrale, ou d’Europe de l’Est (Turkmenistan Airlines, Ukraine International Airlines, Uzbekistan Airways, Bulgaria Air, Rossiya Airlines, Tajik Air), quatre compagnies africaines dont Air Algérie (20è) ou Royal Air Maroc (14è) et quatre low cost (Ryanair, Pegasus, Spirit ou Iceland Express).
Voici la liste en ordre  décroissant de la moins mauvaise à la pire. (note sur 100).
Air Algérie* (20)
Algérie
50
Ryanair (19)
Irlande
49,2
Merpati Nusantara Airlines (18)
Indonésie
49,2
Biman Bangladesh Airlines (17)
Bengladesh
49
Cubana Airlines (16)
Cuba
47,7
Nepal Airlines (15)
Népal
46,7
Royal Air Maroc * (14)
Maroc
45,5
TAAG  Angola Airlines (13)
Angola
45,8
Pegasus Airlines (12)
Turquie
45,8
Spirit (11)
Etats-Unis
45
Syrian Air (10)
Syrie
44,8
Tajik Air (9)
Tadjikistan
43,3
Iceland Express (8)
Islande
42,8
Rossiya Airlines (7)
Russie
42,7
Bulgaria Air (6)
Bulgarie
41,8
Air Koryo (5)
Corée du Nord
39,2
Uzbekistan Airways (4)
37,5
Ukraine International Airlines (3)
Ukraine
36,3
Sudan Airways (2)
Soudan
33,3
Turkmenistan Airlines (1)
Turkménistan
30,8
Source Business Insider

vendredi 24 mai 2013

Tubular Belle - Virgin





Mike Oldfield et Richard Branson


Tubular Bells : l'album qui a lancé le label Virgin, le 25 mai 1973

La soufflerie de Gustave Eiffel


 L'inventeur de la célèbre tour était aussi un passionné d'aérodynamique.
 Découverte, en exclusivité pour Paris.fr, du laboratoire de Gustave Eiffel, construit en 1912 dans le 16e arrondissement. Une immense soufflerie y est encore en activité pour des tests de résistance à l'air.
"Laboratoire Eiffel, SARL" : rue Boileau, face à l’ambassade du Vietnam, la plaque passe presque inaperçue. C’est un vaste et discret bâtiment couleur sable qui s’élève au cœur du quartier d’Auteuil (16e). Ici, Gustave Eiffel (1832-1923) a réalisé son rêve : percer les secrets du vent ! « Après sa grande carrière de constructeur, il a poursuivi ses activités sur le secteur de l’aérodynamisme, il voulait être utile à la recherche sur la mesure du vent », explique Benoît Blanchard, gérant d’Aérodynamique Eiffel, l’entreprise installée dans les lieux.
 Soufflerie révolutionnaire 
L’idée est simple, mais totalement révolutionnaire pour l’époque : déplacer l’air autour d’un objet fixe pour y mesurer l’effort du vent plutôt que déplacer l’objet dans l’air. La Tour et ses 300 mètres de haut servent d’abord de champ d’essai. Eiffel invente une drôle de machine, un « appareil de chute » équipé d’un dynamomètre, encore visible dans le laboratoire. Divers objets et maquettes sont ainsi projetés en chute libre le long d’un câble de 200 mètres de long ! Puis, sa première soufflerie pousse sur le Champ-de-Mars au pied de la Tour Eiffel. Jusqu’en 1911, une quarantaine de maquettes et des ailes d’avions y sont testées, et les travaux d’Eiffel accompagnent les exploits des pionniers de l’aéronautique. Mais les installations sont jugées inesthétiques par la municipalité, et l’ingénieur a perdu la concession de la tour en 1909 : la soufflerie est démantelée.

Où poursuivre ses recherches en toute tranquillité ? « Un de ses amis habitait dans un pavillon à Auteuil, raconte Benoît Blanchard. A l’époque, c’était la campagne ». Gustave Eiffel achète un terrain voisin à un maraîcher et y bâtit son «laboratoire d’essais aérodynamiques».  Il a trouvé un champ d'expérimentation à la dimension de son ambition. Nous sommes le 19 mars 1912.



Tôle, bois et lin
30 mètres de long, 12 mètres de hauteur, un ventilateur de 7 tonnes : l’invention d’Eiffel bat des records. « Au début du siècle, seules l’Allemagne et la Russie avaient de tels outils pour tester la résistance au vent », précise Benoît Blanchard. L’ingénieur Eiffel met gratuitement à disposition sa soufflerie pour des essais en tout genre (avions, voitures…). A une condition : pouvoir publier lui-même les résultats. Fan de météorologie et passionné par le vent, il suivra les expérimentations jusqu’à sa mort en 1923. La structure en tôle, bois et lin a été classée monument historique en 1983. Mais l’esprit d’Eiffel continue de souffler sur la rue Boileau. « Le plus ancien laboratoire d’essais aéronautiques est toujours en état de marche », précise Benoît Blanchard. Les maquettes de la Citröen DS3 du champion Sébastien Loeb y ont ainsi récemment passé l’épreuve du vent…source


Brevet Eiffel n° 503 363 du 16 mai 1917 pour un avion de chasse à grande vitesse
source : Aérodynamique : les travaux de M. Eiffel
Gérard Hartmann Hydroretro.net 

petit complément le 18/12/2013
 Cette exposition retrace l’évolution des souffleries, depuis celle de Gustave Eiffel rue Boileau, dans le 16e arrondissement de Paris, jusqu’aux très grandes souffleries actuellement en service.
Du 17 décembre 2013 au 28 février 2014
Musée de l'Air et de l'Espace
Aéroport de Paris - Le Bourget
93352 Le Bourget

exposition-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace-les-souffleries-100-ans-apres-eiffel

jeudi 23 mai 2013

Vos destinations en avion

Visualisation de trajets aériens à travers l'Europe
Les 235 vols à destination de l'aéroport de Francfort en font le point le plus "illuminé"

Atlanta, en Georgie , est un point central des destinations transatlantiques Europe-USA

Michael Markieta, qui travaille pour la société d'ingénierie et design Arup, a compilé près de 60000 trajets aériens, via les informations du réseau openflights.org
Le parcours professionnel de  Michael Markieta



Mini Clubman Airport


mercredi 22 mai 2013

Les cerises du Président : Jacques de Sibour

Chacun le sait, la cerise de Céret est un produit primeur du Languedoc-Roussillon. La tradition veut que chaque année, un cageot des premières cerises soit envoyé au président de la République, suivant un mode de transport aérien : « Elles voyagent en avion avant d’être remises au président de la République » indique la presse. Mais plus précisément, à quand remonte ce mode de transport devenu courant ? Cette pratique, érigée en tradition, est ancrée dans les mémoires collectives : dès lors, quelle en est la symbolique  et en quelles circonstances s’est-elle muée en protocole annuel ?
Préparatifs pour un envol
C’est au journal Le Figaro qu’il revient de mentionner, en 1932, le transport par avion des cerises à destination de l’Elysée. Dans son numéro du 13 mai, celui-ci décrit en effet les préparatifs entourant le vol inaugural. L’essai en est organisé par Alfred Sarda (1882-1932), président de l’Aéro-Club du Roussillon, avec la participation de deux acteurs principaux : l’aviateur Jacques de Sibour, célèbre en son temps, accompagné du président de la chambre de commerce de Perpignan.
« M. Sarda, président de l’Aéro-Club du Roussillon, a organisé, pour mardi, un premier essai de transports de fruits par avion. Le comte de Sibour, l’aviateur bien connu, emportera mardi de Perpignan à Paris les premières cerises cueillies à Céret et destinées aux Halles. Une caisse sera offerte au Président de la République par M. Bonnarel, président de la Chambre de Commerce de Perpignan, qui effectuera le voyage avec le comte de Sibour », note le journal.
17 mai 1932 : 1er transport aérien
Calculs faits, c’est donc le mardi 17 mai 1932 que se déroule le premier voyage aérien des cerises de Céret vers la capitale. Acte de promotion de l’arboriculture roussillonnaise, il illustre les mutations des techniques de commercialisation agricole et notamment les tentatives, alors innovantes, de transports des fruits par avion. L’enjeu est donc économique comme le souligne l’implication d’Henri Bonnarel (1867-1951), par ailleurs négociant en vins et fondateur de la banque du Roussillon, mais il devait également être festif.

La veille du départ, lundi de Pentecôte, s’est en effet tenue à l’aérodrome de la Llabanère, « la grande fête aérienne organisée par l’Aéro-Club du Roussillon et la Société de Propagande Aérienne, avec le concours de pilotes réputés ». Fondé en 1923, affilié à la Fédération Nationale Aéronautique, l’aéro-club local déploie en effet une grande activité. Parti à bord de son Farman 190 à 10h17 de Perpignan, à 17h30, il remettait un panier de cerises à M. Lebrun, Président de la République ».

Affecté à ce transport particulier, l’avion-taxi a donc accompli sa mission, et pour réussie qu’elle fût, l’affaire aurait pu en rester là. Or, initié en 1932, l’envoi des cerises de Céret vers le palais présidentiel perdure depuis huit décennies... 



Merci à Claire et Gérard EBELE pour la vidéo