lundi 30 septembre 2013

Défi 767


Quelque 26 équipes se sont affrontées dans un défi de taille hier : celui de tirer à la corde le plus rapidement possible un avion de ligne.
«C’est plus lourd qu’un détenu!» rigole le policier Éric Côté, tout juste après avoir tiré le mastodonte de 73 000 kg sur 3,7 mètres avec 14 collègues de son poste de quartier.
Organisé par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l’événement, qui en était à sa 13e édition, amasse annuellement près de 40 000 $ pour Olympiques spéciaux Québec (OSQ), afin de financer leur programme de compétitions dans 17 sports.
Différents corps policiers y participaient, mais la compétition était ouverte au public et aux entreprises, qui ont aussi pu tenter leur chance et former une équipe moyennant 1500 $.
«La relation entre les policiers et OSQ est très forte, très intense», souligne Pierre Bélanger, directeur général d’OSQ.

Car le Défi 767 s’inscrit dans une importante collecte de fonds des agents de la paix pour OSQ: la Course au flambeau, qui est la deuxième source de ­financement de l’organisme.
Se faire des amis
Olympiques spéciaux Québec, c’est une façon pour des jeunes différents de faire du sport, mais aussi de socialiser.
«Ça m’apporte des médailles... et des amis!», lance Gabriel Alem, 22 ans, rencontré sur place. Avec d’autres athlètes d’OSQ, il a effectué un tir symbolique de l’avion en ouverture de l’événement d’hier.
«La prochaine fois, j’aimerais ça, tirer un gros camion», sourit-il, soulignant qu’il avait donné son 100 %.
  • L’équipe du poste de quartier 5 du SPVM a été la plus rapide avec 7,3 secondes.
  • L’équipe la plus légère à avoir réussi à tirer l’avion est celle des Services environnementaux Faucon, qui a aussi été élue la plus dynamique.
http://www.journaldemontreal.com/2013/09/29/des-muscles-mis-a-lepreuve

dimanche 29 septembre 2013

Frecce Tricolori : le remplaçant

Merci Jean-Guy Aldegon pour les images

A l'horizon 2017,  l'avion Alenia Aermacchi MB.339A, qui équipe la patrouille acrobatique italienne Frecce Tricolori, devrait être remplacé par le M-345 HET (High Efficiency Trainer)

M-345

samedi 28 septembre 2013

Ecoulements sur fuselage intégré

de l'huile fluorescente pour matérialiser les écoulements de l'air sur cette maquette d'un avion
au fuselage intégré, testé dans le 14 by-22-Foot Subsonic Wind Tunnel


vendredi 27 septembre 2013

Brel, suivre l'étoile


Disparu le 9 octobre 1978, Jacques Brel ne se voyait pas beau, mais c'est en dandy, costume beige et col roulé, qu'il pose, assis sur l'aile d'un avion voyageur, sur la couverture de Brel, Suivre l'étoile. Cette intégrale de l'œuvre du chanteur belge offre des fac-similés précieux : le brouillon des Bonbons, sur un cahier à grands carreaux, son brevet de pilote d'avion privé...
Le coffret comporte notamment 13 albums originaux (1955-1977), 7 albums "live", les enregistrements de son concert d'adieu à l'Olympia en 1966 et de son ultime récital à Roubaix, en 1967. Oiseau de liberté, celui qui savait voler les histoires des gens simples pour en faire des chansons universelles s'était retiré aux Marquises après quinze ans de carrière.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/09/27/comme-un-avion-sans-brel_3484969_3246.html

mercredi 25 septembre 2013

"Solo" : 007 et les hôtesses de British Airways

avec la participation d'hôtesses de British Airways,
 présentation d'un nouvel épisode des aventures de James Bond, écrit par William Boyd
Elles accompagneront 7 copies de ce roman depuis l'hôtel Dorchester, lieu de la présentation au public jusqu'à 7 capitales du monde (Edinburgh, Amsterdam, Zurich, New Delhi, Los Angeles, Cape Town and Sydney) en relation avec Bond ou Boyd, via l'aéroport de Heathrow.

Albadrone de SWAT



Dans le hangar du pôle Pegase, le prototype de l’aéronef à ailes bouclées est en cours de finition.
 Il permettra “d’amortir les perturbations et d’assurer une prise de vues de haute qualité”.

 Swat lance un drone aux performances d’avion
La société s’installe sur le pôle Pegase pour lancer l’Albadrone, système de drones comprenant un aéronef à aile bouclée, une technologie spécifique embarquée, les postes de supervision et d‘analyse des données. Elle vise une clientèle mondiale et un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros d’ici cinq à six ans.

Installée depuis un an dans des locaux provisoires près de l’aéroport d’Avignon, Swat vient d’intégrer ses nouveaux locaux au sein du technopôle aéronautique Pegase, comprenant des bureaux et un hangar donnant sur la piste. Cette société développe un système de drone porté par un aéronef à aile bouclée de grande dimension permettant d’amortir les perturbations, d’où une bonne qualité de prise de vue. Après une levée de fonds décisive de cinq millions d’euros intervenue il y a un an, elle a recruté cinq personnes et accéléré son programme R & D, mené à Avignon. La fabrication des pièces sera confiée à des partenaires extérieurs, et l’assemblage réalisé en Suisse et en France. “L’aéronef doté d’ailes en forme de boucle, imaginé par Blériot, est désormais réalisable grâce aux nouveaux matériaux”, explique Dominique Daniel, vice-président de Swat group et directeur général de Swat France. Le projet appelé Albadrone est en cours de finalisation et les premières livraisons sont prévues pour l’été prochain.

Des états et des grandes sociétés pour clients
Ce drone aux performances d’avion, autonome pour des vols de 1 000 km sans pilotage à vue, est complété par le dispositif labellisé Prytech, ensemble de caméras et capteurs inséré dans un coffret protecteur. Il fonctionne en liaison avec un ou plusieurs postes de supervision en vol appelés “Nids”, et un ou plusieurs postes d’analyse des informations et d’aide à la décision nommés “Diva”. Ce système peut être utilisé pour la surveillance d’infrastructures, de pipe-lines, de voies ferrées, la recherche de disparus, la détection d’incendies, mais également pour des applications dites “duales” dans des zones à risques ou stratégiques, et des missions d’observation militaire. “Nous avons des clients qui attendent, des états, de grandes sociétés”, note Dominique Daniel. Swat vise une clientèle mondiale et un chiffre d’affaires de l’ordre de 200 millions d’euros d’ici cinq à six ans.



mardi 24 septembre 2013

jeudi 19 septembre 2013

portrait de famille : Airbus...

dans le ciel de Perpignan, ce 19 Septembre 2013
La Corvette surveillant les Airbus A330, A350 et A380


http://fly-news.es/aviones/airbus-sigue-celebrando-sus-1000-a330/

Microraptor en soufflerie




Des chercheurs de l'Université de Southampton ont fait des essais en soufflerie sur l'aérodynamisme du Microraptor, en soumettant le modèle à des vents de près de 70 km/h

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2424662/Unravelling-mystery-flight-Scientists-discover-feathered-dinosaurs-able-fly-using-life-sized-model-wind-tunnel.html

Destinations : les oiseaux migrateurs de Lisbonne


Originale campagne de publicité de l'agence BBDO pour ANA Aeroportos de Portugal et l'aéroport de Lisbonne
Elle utilise des représentations graphiques d'oiseaux migrateurs -hirondelles, cigognes et canards- pour matérialiser les destinations au départ de cet aéroport.

Snoopy à réaction


attacher une niche à chien à un turbomoteur de chez Boeing, un T502
c'est la drôle d'idée de Paul Stender, un habitué des engins à réaction

mercredi 18 septembre 2013

Toulouse - New York direct?

Toulouse-Blagnac mobilise les voyageurs d’affaires pour un vol direct vers New York
L’aéroport de Toulouse-Blagnac voudrait ajouter New York aux destinations proposées au départ de ses pistes. La plate-forme du Sud-Ouest a ainsi lancé une compagne de mobilisation sur les réseaux sociaux pour convaincre les compagnies aériennes d’ouvrir une ligne Toulouse-New York.


C'est une campagne inédite d'un aéroport pour mobiliser ses utilisateurs ! Il n'y a pas à dire, pourvoir aller à New York sans avoir à faire une escale à Paris ou dans un autre aéroport ferait gagner du temps aux professionnels en déplacement de la région Midi-Pyrénées. L'aéroport de Toulouse-Blagnac veut démontrer qu'il y a du potentiel et il propose aux voyageurs d’affaires intéressés par l’ouverture d’une telle ligne Toulouse Blagnac-New York de se mobiliser, via les réseaux sociaux. A vos claviers !
 info >>>  deplacementspros.com
 

Mécaniciens/techniciens avion : l'armée recrute



L'armée de l'air recrute une centaine de mécaniciens avion
L'armée de l'air recrute. Sur une année, 2.000 emplois sont à pourvoir dans ce corps. Mais en ce moment, en urgence, 174 postes de sous-officiers sont à prendre, essentiellement dans le secteur de la mécanique.
L'armée de l'air recrute et elle le fait savoir par la presse. C'est comme cela que Jérôme a appris qu'une centaine de postes de mécaniciens avion sont à pourvoir en ce moment. Profil recherché, avoir moins de 24 ans et au moins le bac en poche (de préférence scientifique, ou filières professionnelles). ...
Pour être recrutés, les candidats passeront également une série de tests (sportifs et psychotechniques) ainsi qu'une visite médicale et des entretiens.
Les postes vacants concernent les métiers suivants : mécanicien avion-vecteur, mécanicien avionique, technicien communication, navigation et surveillance, interprète image. La formation dure une année et elle est rémunérée 1.287 euros nets mensuels. Elle est dispensée en Charente-Maritime à la base de Rochefort-sur-Mer. Ensuite, les contrats sont de cinq ans renouvelables.
 l'article dans son intégralité >>>
http://bourgogne.france3.fr/2013/09/17/cote-d-or-l-armee-de-l-air-recrute-une-centaine-de-mecaniciens-avion-319999.html

samedi 14 septembre 2013

Festa al Cel 2013 : ailes brisées à Barcelone

A 15 jours de la manifestation, annulation de la Festa al Cel  qui se déroule chaque année en bord de  mer à Barcelone.
Les autorités aéroportuaires de Barcelone, sur l'injonction de AENA , ont refusé les autorisations de survol liées au meeting aérien, qui devait se dérouler le 29 septembre
Motifs invoqués : problèmes de configuration de pistes à Barcelona-El Prat entraînant des retards dans les vols commerciaux et perturbation de l'environnement par le bruit...
Que penser des 21 éditions précédentes? 

une vidéo "in memoriam" dédiée à Álvaro Bultó, avec des images de l'édition 2012
Festa al Cel 2012

mise à jour du 25 mai 2014 : un nouveau lieu semble se mettre en place pour l'organisation, le 28 septembre 2014, d'une nouvelle version de la Festa al Cel
C'est la ville de Mataro, à une trentaine de kilomètres de Barcelone, qui s'en charge. Ce déplacement au nord éviterait d'empiéter sur les circuits de décollage et d'atterrissage de Barcelona-El Prat.
Comme par  miracle, la Protection Civile ne voit plus d'inconvénient à la présence potentielle de 100 000 personnes en bordure de littoral, chiffre proche de l'affluence déjà constatée lors de feux d'artifice à Mataro. Quand l'événement se déroulait à Barcelone, on approchait les 200 000. 
Les normes environnementales ne sont plus d'actualité, non plus...
http://www.lavanguardia.com/festa-del-cel-celebrara-mataro.html

Gracias Pboix!

vendredi 13 septembre 2013

F-16C Solo Türk In-Flight Air-to-Air




la grenouille qui voulait voir la Lune

visible en haut à gauche de la photo, au départ de la fusée qui emporte le Lunar Atmosphere and Dust Environment Explorer (LADEE) vers la Lune.

La grenouille devait se trouver aux abords de la réserve d'eau qui sert à la fois à atténuer le bruit au moment du décollage et aussi à protéger le pas de tir des flammes accompagnant la mise à feu des moteurs de la fusée.

jeudi 12 septembre 2013

les DC10 de 10 Tanker


 La flotte fédérale américaine d'avions de lutte contre les incendies de forêt est passée en 10 ans de 44 à 11 avions (9 après deux crash récents), dont certains datent de la guerre de Corée. Les états font donc appel à des sociétés privées pour pallier le manque cruel de moyens aériens.
 10 Tanker est une de ces sociétés, utilisant deux DC10 convertis en porteurs de produits retardants
 Des études et essais menés de 2002 à 2006 ont permis d'obtenir un certificat de navigabilité étendu multiple use Supplemental Type Certificate (STC).
des réservoirs de 11 600 gallons (43 000 litres) remplissables en 15/20 minutes
Les responsables de l'entreprise estiment que 6 à 8 appareils permettraient de couvrir les besoins du pays.


MusicMachine, la boîte à musique spatiale

Musicmachine est une boîte à musique, issue de la collaboration de Reuge, principal fabricant de boîtes à musique avec MB&F(Maximilian Büsser and Friends), horloger suisse.
à partir de 15 000€
 écoutez les musiques

mercredi 11 septembre 2013

Air Hollywood, ce n'est pas pour les chiens...enfin, si...

Moyennant un peu plus de 300 $, votre chien peut apprendre à devenir un passager irréprochable en avion, avec Air Hollywood’s K9 Flight School
Les contrôles de sécurité et les turbulences aériennes ne sont qu'une partie des mises en situation abordées pendant la journée d'entraînement proposée par un studio de films de Hollywood.
Le cours, donné par Air Hollywood, le plus grand studio du monde pour les scènes aériennes, serait le tout premier à offrir un tel réalisme, simulant le décollage, les turbulences et l'atterrissage, entre autres.
Le studio recrée également l'ambiance chaotique des terminaux d'aéroport, les carrousels de bagages et les perpétuelles annonces de départs et d'arrivées des vols.
Le président-directeur général du studio, Talaat Captan, a pensé offrir ce cours après avoir remarqué, alors qu'il se trouvait devant le contrôle de sécurité d'un aéroport, la détresse d'un passager et de son chien, tous deux nerveux à l'idée de prendre l'avion.
Et à l'heure où les chiens accompagnent de plus en plus souvent leur maître en avion, il apparaît tout naturel d'offrir un cours pour leur permettre un voyage plus sûr et calme, a indiqué la directrice d'un service offrant le soutien thérapeutique de chiens à l'aéroport de Los Angeles, Heidi Heubner.
M. Captan a donc embauché son amie, l'ex-actrice Megan Blake, pour piloter le projet, lui demandant de créer un programme et de dispenser les cours, avec trois autres professeurs. Dresseuse de chiens et «coach de vie», Mme Blake est également diplômée en psychologie de la Georgia State University.




Daocheng Yading - L'aéroport le plus haut du monde

L'aéroport le plus haut du monde ouvrira le 16 septembre

Les voyageurs d’affaires souhaitant épingler un nouveau fait d’armes sur leur passeport devront s’envoler vers la plate-forme chinoise Daocheng Yading (IATA: DCY, ICAO: ZUDC). Cette installation située dans la province du Sichuan, qui ouvrira le 16 septembre 2013, sera alors le plus haut aéroport civil au monde.

Les autorités chinoises ont annoncé que l’aéroport de Daocheng Yading ouvrira ses portes le 16 septembre 2013.Cette plate-forme civile installée à 4411 mètres d'altitude sera la plus haute du monde. Jusqu'ici la plus haute marche du podium, si l'on peut dire, était occupée par l’installation tibétaine de Chamdo , située à 4334 mètre d’altitude depuis sa mise en service le 5 août dernier. Des liaisons quotidiennes vers Chengdu (province du Sichuan) seront proposées quotidiennement au départ de cet aéroport. 

La Harley de la PAF

Pour son 60ème anniversaire la Patrouille de France met aux enchères, le samedi 14 septembre, une Harley-Davidson au profit des associations caritatives « Solidarité défense » et « Tout le monde chante contre le cancer ».
Plus d'informations sur le site de la patrouille de France

 >>> http://www.patrouilledefrance.fr/news/2013/09/vente-aux-ench-res-harley-davidson

Dream Chaser


En image : l’avion spatial Dream Chaser prépare son vol libre
Après des essais réussis de roulage et de vol captif, la Nasa a donné son feu vert à une série de vols libres du Dream Chaser, l’avion spatial de la société Sierra Nevada. Un projet auquel participe Lockheed Martin.

Des trois projets en compétition pour desservir la Station spatiale internationale, le Dream Chaser de Sierra Nevada est celui en lequel la Nasa place le moins d’espoirs. Cela dit, malgré un financement inférieur à ceux octroyés à Boeing et SpaceX, l’engin poursuit son petit bonhomme de chemin...
Les trois sociétés privées en compétition pour fournir à la Nasa un système de transport spatial habité poursuivent le développement de leurs projets respectifs. Boeing teste actuellement une maquette de sa capsule CST-100 et simule des amerrissages d’urgence, SpaceX rend habitable sa capsule Dragon destinée à l’origine au transport de fret, et Sierra Nevada s’apprête à faire planer et atterrir son avion spatial.

Cet été, le Dryden Flight Research Center (DFRC) de la Nasa, situé dans le désert de Mojave en Californie, a accueilli le Dream Chaser. Il y a subi des essais de roulage et de vol captif, sous un hélicoptère, afin de se préparer à ses premiers essais en vol libre. Prévus ce mois-ci, ils ont pour objectif de tester le comportement de l’avion spatial lors de la phase finale d’approche et d’atterrissage.
À la différence de Boeing et SpaceX qui parient sur la capsule habitable, Sierra Nevada a choisi un engin réutilisable en forme d’avion.Les essais de roulage ont consisté à remorquer le Dream Chaser à des vitesses successives d'environ 15, 30, 60 et 100 km/h afin de vérifier les performances de l'engin et son comportement attendus en conditions réelles. Les ingénieurs de l’avion spatial ont aussi testé avec minutie l’ordinateur et le logiciel de vol, son instrumentation et toutes les commandes de navigation et de contrôle. Ils ont également vérifié la réponse du train d’atterrissage en matière d'agilité, de freinage et de braquage, ainsi que le système d'actionnement de la gouverne. 

Le Dream Chaser est un avion spatial de type Hermès capable de transporter jusqu’à sept astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Plus proche d’un planeur que d’un avion, il se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980. Il sera lancé par une fusée Atlas V 402 de l’United Launch Alliance (ULA) et se posera comme un planeur.

mise à jour le 30/10/2013 : une vidéo présentant le Dream Chaser lors d'un essai. Le train d'atterrissage gauche ne se déploie pas correctement.

samedi 7 septembre 2013

British Aiways : Today. Tomorrow.


British Airways :
Londres Heathrow-Newark le 1er octobre 2013 en Boeing B787
Londres Heathrow-Los Angeles 24 septembre en Airbus A380
http://www.businesstraveller.com/news/baa-s-787-arrives-at-heathrow

To pioneer.
To engineer.
To innovate.
To imagine.
To Fly.
To Serve.
Today.
Tomorrow.

Dassault "Milan"




Origines et prototypes
Dès la fin de 1967, afin de répondre à la demande de la force aérienne suisse d’un avion d’appui tactique encore plus manœuvrant que le Mirage III, Dassault et la Fabrique fédérale d’avions d’Emmen décident de placer dans le nez du Mirage de petites surfaces rétractables. La présence de ces « moustaches » permet de raccourcir la distance de décollage, d’augmenter la charge utile, de virer plus serré dans les vallées et de diminuer la vitesse d’approche à l’atterrissage (gain de 20 nœuds). Après des essais prometteurs en soufflerie, le Mirage 5 J n° 2, baptisé Astérix, doté de ses « moustaches » en configuration fixe mais ajustables de 10° en 10°, fait son premier vol à Melun-Villaroche, le 27 septembre 1968, piloté par Jean-Marie Saget.
Le Mirage III R n° 344, rebaptisé Milan 01, est équipé de moustaches rétractables. Les essais en vol débutent le 24 mai 1969. Dassault réalise alors l’avion définitif à partir de la cellule du Mirage III E n° 589 doté d’un réacteur Atar 9 K 50 de 7 200 kgp. L’appareil est équipé d’un système d’armes basé sur celui du Jaguar (voisin de celui du Mirage III E) avec quelques équipements nouveaux.

 

Production et utilisation opérationnelle
Le Milan fait son premier vol à Melun-Villaroche, le 29 mai 1970, piloté par Guy Mitaux-Maurouard. Cet appareil est présenté au concours suisse d’équipement en avions d’appui-tactique.
Le 2 mai 1972 à Emmen, le Milan S 01 est opposé au Corsair II. Le match est nul car, en définitive, la Suisse décide de prolonger la vie de ses Hunter puis d’acheter des Northrop F 5. La confrontation avec le Corsair a cependant révélé les avantages d’un système d’armes basé sur l’emploi d’une centrale à inertie et d’un viseur tête haute. Dès son retour en France, le Milan est doté d’une centrale à inertie et d’un viseur cathodique. Il sert à définir l’architecture des systèmes d’armes modernes qui équipent les Mirage F 1 d’exportation, les F 1 CR et les Super-Etendard.